Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cote ou pas cote ?

Publié le par souliko

 

Dans un peu plus d'une semaine j'accroche mes toiles aux cimaises de la galerie qui m'accueillera tout le mois de mai et très honnêtement, j'ai un peu le trac. Ca ne me change pas beaucoup, à chaque fois j'éprouve ce même sentiment ; je me sens toute petite, toute fébrile, absolument pas sûre de moi. Je suis pourtant presque prête ; les cache-clous sont posés, les accroches aussi, les cartes de visite sont imprimées mais, car il y a un mais, il me reste à "faire" les prix ! Et ça...c'est le plus difficile. Comment s'évaluer soi-même ? Comment trouver le juste milieu entre trop et pas assez ? Il y a de quoi donner des migraines ! J'envie parfois les peintres "cotés" ; c'est tant du point et voilà ! Quoique...

Régulièrement on me demande si je le suis et ça me fait plutôt rire.
Pour ceux qui l'ignorent, se faire coter est d'une incroyable simplicité. Il existe deux méthodes :

       - Vous amenez une de vos toiles et une centaine d'euros chez Drouot. Le jour où elle est mise aux enchères, il suffit de demander aux copains, à la famille d'assister à la vente et de faire monter son prix. Le montant auquel cette toile est adjugée définit sa cotation. Et le tour est joué, vous êtes coté.
      

      - Depuis quelques mois, c'est encore plus simple. Il suffit d'envoyer 180 € à Drouot, une copie par internet d'une de vos toiles et un "expert" définit son prix et donc votre cote.

L'avantage est que vous figurez dans la liste des "bons" peintres , l'inconvénient, que vous ne pouvez plus vendre vos tableaux à votre prix et éventuellement faire plaisirs aux copains.

 

Je pense que cela méritait d'être dit, ne serait-ce que pour ne pas faire comme une de mes anciennes élèves, très..."madame-chochotte-arrivée-très-fière-de-l'être" qui, quelle que soit la qualité du peintre dont on lui proposait l'oeuvre, ne l'achetait QUE s'il était coté !

Tout ça pour dire que je n'ai pas fini de me prendre la tête...

Euh....Personne ne veut venir m'aider ?

 

Commenter cet article
J
<br /> Quand j'achète une toile, je ne me pose jamais la question de savoir si son auteur est coté; l'essentiel c'est le coup de coeur. Et parmi les photos de tes toiles, j'ai trouvé matière à coups de<br /> coeur...<br /> Pas de panique, tout ira bien!<br /> Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Jeannine pour tes encouragements !<br /> <br /> <br /> Bises !<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Vos toiles seront exposées où ?<br /> Dr WO<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> A Audierne.<br /> <br /> <br /> <br />
Z
<br /> Ma pauvre Louloute, un vrai casse tête chinois. Tu devrais en parler à MOM<br /> (michel.joranne@neuf.fr) un lien que tu trouveras sur mon blog. Il est pastelliste et a eu le même problème que toi pour fixer des prix au début. J'ai été sa première cliente. Bon courage -<br /> Bizzzzzzzzzzzzz - ZAZA<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Merci pour le tuyau. Ce n'est pas la première fois que j'expose mais c'est toujours le même casse-tête ! Je vais bien finir par y arriver !<br /> <br /> <br /> Bonne journée. Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Un peu tarabiscotées, ces histoires de cotes ! A défaut d'être cotée, avoir ses amis à ses... côtés, c'est pas mal non plus ! Nous serons tous avec toi pour te soutenir et te... bécoter amicalement<br /> !<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> C'est tarabiscoté et inutile...sauf pour les snobs. Par contre il y a des amis dont la présence va me manquer...ça c'est sûr ! Les petits bécots ? mmmmmmh.... <br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> J'adorerais ! Tes toiles sont si belles !<br /> Relax, Souliko : je suis sure que tout se passera bien. Tu nous raconteras ?<br /> Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Tu es trop gentille Pascale ! Bien sûr que je raconterai... surtout si je vends ! <br /> <br /> <br /> Bisous.<br /> <br /> <br /> <br />